Turfostats, la data au service du turf : le test complet

Publié par

A l’occasion de la réouverture de l’hippodrome de ParisLongchamp, nous en profitons pour vous faire découvrir le nouveau site Turfostats dédié à l’étude des courses françaises de galop.

Associé au test de la première version, c’est avec beaucoup de plaisir que nous découvrons la version publique depuis quelques semaines. Aux manettes de ce site, notre ami « Turfogalop » déjà à l’initiative d’un algorithme relativement prometteur et développé avec le site éponyme il y a quelques années. C’était l’époque du Turfoquinté… Quelques années après, Turfostats en est le prolongement direct avec de nombreux apports dont nous allons vous en faire la présentation.

Dès la page d’accueil, le message est clair : la data au service du turf. On est pas là pour extrapoler sur des interviews donnés par des entraîneurs, apprécier le ressenti d’un jockey ou se faire balader par les phrases des propriétaires fantasques ou des commentateurs dont la qualité d’experts demeurent toute relative… Ici, c’est avant tout le choix de ressources objectives, brutes et des données qui évoluent au fil du temps, mise à jour par un savant algorithme. Turfostats offre au turfiste qui souhaite faire le papier fournir l’ensemble des données nécessaires sans le parasiter par des éléments subjectifs. Ce parti-pris est relativement exigent et prometteur à l’ère de la big data.

Nous apprécions aussi dès la page d’accueil, le petit « memento » sur les chevaux du jour supplémentés, ceux qui portent des oeillères pour la premières fois et la présence de vos chevaux favoris s’ils courent.

Le programme

Pour vous donner une idée, nous vous joignons le programme du Prix Noailles. Nous apprécions la clarté de la présentation, les annotations avec des pictogrammes bien trouvées qui donnent une première idée de la course. On peut facilement passer d’une course à l’autre avec le menu déroulant à gauche.

On notera, avec grand plaisir, l’absence des côtes de paris dans le programme. Espérons que cela reste ainsi. Une fois de plus, pas de parasitage inutile.

Le parcours de l’hippodrome

En passant le curseur sur l’hippodrome, vous verrez le graphique du dénivelé de l’hippodrome apparaître, sa longueur mais aussi l’altitude, plaisant. Une donnée trop rarement présente dans les études des courses et pourtant si importante. Vous comprendrez maintenant pourquoi l’un des parcours de ParisLongchamp est surnommé le tobbogan. . . (Je vous laisse chercher lequel ;-).

Le tableau des performances

Le tableau des performances des chevaux (ici Big Boots) nous semble particulièrement réussi. Tout d’abord, le visuel est très clair. On ne se perd pas (pas comme en lisant certaines colonnes qui n’ont pas évoluer depuis plus . . . ans). Les données précises sur la castratation des entiers, les pauses ou les changements d’entraineurs sont intégrés et facilitent la lecture des performances. les codes couleurs pour les performances sur gazon et PSF peuvent permettre de facilement apprécier les appétences du cheval dans les conditions du jour.

Le tableau des statistiques des cordes est un classique mais n’a pas été oublié.

Le style du cheval et le Keyrace : Des innovations riches

Pour nous, ce sont les deux innovations réelles proposées par Turfostats dans le monde de l’étude du turf : le style du cheval et le Keyrace. Nous vous joignons les explications fournies par le site.

« Anticiper le déroulé de la course », cela aurait pu être la baseline de Turfostats. Là où les turfistes ont (trop ?) tendance à rester camper avec leur biais subjectif (moi le premier) pour faire le papier, Turfostats réintègre une part de subjectivité mais pas là où on l’attendrait. La lecture du style des chevaux offre une nouvelle grille de lecture pour faire le papier. Remettre le cheval avec ses aptitudes sportives au centre de l’étude mérite d’être souligné.

En parallèle, l’indice de Keyrace permet, schématiquement, de visualiser l’appétence d’un cheval sur une course donnée. L’indice semble devoir mériter encore quelques améliorations mais une fois encore, pour ceux qui veulent aller assez vite dans leur étude, il peut être particulièrement aidant. Nous l’avons déjà testé avec succès lors des phases de tests.

Un autre outil permet de voir rapidement les différents paramètres et rappelle pour les plus anciens le site boturfers à savoir « la synthèse statistiques ». Avec son code couleurs, il est facile à utiliser et on retrouve les appétences du cheval sur la distance, les stats de réussite d’associations avec le jockey etc. La possibilité de discriminer les stats au regard des victoires permet d’affiner les choses.

Si vous souhaitez encore d’autres graphiques, nous vous conseillez « l’étoile » beaucoup plus clair pour moi que le keyrace. Vous retrouverez les performances du cheval . Ici, TOIJK.

Ce qu’on aurait voulu en plus,

Turfostats est un site vraiment intéressant et facile à utiliser qui permet à chacun avec ses connaissances de disposer d’éléments précieux pour faire le papier. Pour ma part, ma technique d’étude est beaucoup plus intuitive et souvent trop subjective et ce site m’aide à prendre en compte des éléments nouveaux comme le style des chevaux ou le dénivelé du parcours.

Cela étant, on regrette de ne pas pouvoir davantage interagir avec le site et les données de courses. Pouvoir comparer les performances des chevaux aurait été un plus. De même, la création d’une communauté Turfostats serait la bienvenue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s